Texte plus petit
Texte plus grand

Comment évaluer la qualité d'un thé ?

Globalement, la qualité d'un thé ne doit pas être un facteur important dans votre choix. Le plus important est que le thé vous plaise et qu'il ne vous rende pas malade (en étant gavé de pesticides et de métaux lourds par exemple). Cependant, vous pourriez avoir envie de comprendre pourquoi le thé en vrac est plus cher que celui du supermarché, ou encore de savoir si le prix que vous avez payé pour un thé en particulier est raisonnable, avantageux, ou abusif.

 

1/ L'aspect du thé, son apparence

La première chose à regarder dans un thé pour connaître sa qualité, c'est la couleur des feuilles. Excepté de rares exceptions (le thé blanc par exemple), plus celles-ci seront ternes, pâles et décolorées, plus elles auront de chance d'avoir de l'âge et/ou d'être de piètre qualité. Dans des cas extrêmes, les feuilles pourront même prendre des teintes gris-blanc. Vous aurez ainsi une idée de la fraîcheur du thé, ce qui contribue en grande partie à sa qualité, et c'est la raison pour laquelle notre boutique ne vous propose que des thés et des infusions extra-frais !

Dans le même ordre idée, testez la souplesse des feuilles. Si les feuilles paraissent sèches et cassantes, le thé est probablement vieux, ou n'a pas été stocké dans de bonnes conditions. Les feuilles ne doivent pas pour autant être totalement souples, mais elles doivent pouvoir se tordre à la pression avant de rompre. Ecrasez-les entre vos doigts et vérifiez qu'elles sont fermes et ne tombent pas en morceaux à la moindre pression.

Ensuite, pour rester dans les classiques, il faut faire attention à la taille des morceaux de feuille de théier. Si vous ne pouvez pas voir les feuilles, comme dans les sachets prêts à infuser, il y a de grande chance que vous soyez en présence de poussière, comme dans les thés de supermarché. Si vous pouvez voir le thé, regardez si les feuilles sont bien repliées et roulées, et font au moins 1 cm de longueur sur 1 ou 2 mm de large. Ceci ne s'applique pas pour le thé rouge et les infusions. Attention cependant, si vous avez lu l'article sur les thés de supermarché, vous savez que plus une feuille est en petits morceaux, plus sont infusion sera forte et amère. Il arrive donc qu'une taille fine soit volontaire, même dans notre propres mélanges ! Mais dans ce cas, la taille des feuilles sera fine de manière homogène.

Enfin, la présence de poussières peut également donner un indice sur la qualité de votre thé, même s'il faudra utiliser ce critère de manière très parcimonieuse. En effet, certains ingrédients des thés parfumés produisent de nombreuses poussières : c'est le cas des épices par exemple. Ainsi, un Chai contiendra beaucoup plus de poussière qu'un thé aux morceaux de fruits qui en contiendra très peu. De plus, la poussière se forme naturellement dans les thés et de manière continue. Chaque manipulation du thé créé des poussières. Le mélange, le stockage, l'empaquetage, l'expédition, autant d'étapes qui participeront à casser des petits morceaux de feuille et d'autres ingrédients. Nous faisons de notre mieux pour limiter la présence de poussières lors de la préparation de vos commandes.

2/ Le parfum du thé, son odeur

Plus un thé sera frais et de qualité, et plus il développera un parfum riche et dense. Lorsque vous recevez une commande féeduthé.com, l'ouverture du colis vous donnera déjà un indice de la puissance d'un thé extra-frais. Mais attendez d'ouvrir un de nos paquets et de plonger le nez dedans, et vous n'en reviendrez pas ! A l'inverse, si vous possédez un sachet de thé qui n'a que peu d'odeur, ou si en boutique vous devez plonger complètement votre tête dans une boîte de thé en contenant pourtant cinq kilos (les grosses boîtes carrées), sachez que vous êtes en présence d'un thé qui n'est plus frais du tout, et passez votre chemin.

Mais la puissance du parfum n'est pas la seule chose importante. En effet, de plus en plus de commerçant ajoutent des parfums artificiels qu'on ne retrouve pas dans le thé mais qui trompe l'odorat lors de l'achat (ce qui n'est pas possible en ligne). Si vous avez le nez fin, essayez de distinguer les différentes fragrances qui composent le bouquet du thé. Les meilleurs nez seront même capable de distinguer, par exemple, l'odeur du citron, riche et variée, celle de l'arôme de citron, monolithique et douce, et celle de l'acide citrique, piquante et acidulée. Il vous faudra cependant beaucoup de pratique et d'entraînement pour parvenir à repérer d'un coup de nez les arômes artificiels des vrais extraits de fruits.

 

3/ Le goût du thé, sa profondeur

Pour faire simple, un thé noir de qualité ne sera jamais amer. JAMAIS. Même avec une infusion de quinze minutes. Nous vous invitons à faire le test avec un de nos thés noirs, n'importe lequel, tous sont de grande qualité. Ils ne seront pas amer. JAMAIS ! Bien sûr, pour cela il ne faut pas trop en mettre, et donc surtout ne jamais suivre les instructions de certains marchands qui vous incitent à vider la moitié de votre paquet dans votre tasse pour vous revendre un autre paquet une semaine après. Suivez nos recommandations pour une préparation basique, ou suivez vos goûts si vous êtes déjà expert en la matière. Pour les thés verts, c'est plus compliqué, et presque tous deviendront amers si l'infusion dépasse les 3-4 minutes.

Autre critère, comme pour le parfum, un thé de qualité produira un goût riche et complexe. Là encore il vous faudra un peu d'entraînement pour que votre palais arrive à percevoir toutes les nuances du thé. Un thé de qualité vous offrira plusieurs niveaux de dégustation. L'attaque sera l'équivalent de la première impression, c'est le premier goût que vous percevrez. Le volume, ensuite, est l'ensemble des parfums que vous ressentirez lorsque vous aurez le thé en bouche. Rien que lui peut vous offrir plus d'une expérience. Pour augmenter le plaisir de votre dégustation, essayez de le faire les yeux fermés, et concentrez-vous sur votre palais. Laissez-vous emporter par les différents parfums et laissez dériver votre imaginaire, vos souvenirs. L'évolution, enfin, est ce qu'on appelle aussi parfois l'arrière-goût. C'est l'impression qu'il vous restera en bouche après déglutition. Si certains thés vous entraînent à travers toutes ces étapes alors que d'autres non, c'est probablement que les premiers sont de qualités, les autres non. Vos goûts personnels peuvent jouer aussi dans la balance, mais avec le temps vous saurez faire la différence entre ce que vous aimez ou pas, et ce qui est de qualité ou pas. 

 

4/ Les infusions du thé, son endurance

Un thé de qualité pourra être infusé plus d'une fois. Son goût sera différent à chaque fois, certains aspects seront atténués, tandis que d'autres prendront la place. Bien entendu, ce critère sera encore plus manifeste avec des infusions courtes. En moyenne, un thé de qualité pourra être infusé trois ou quatre fois dans des conditions normales, soit 3 minutes d'infusion pour les thés noirs et vert. Si vous laissez votre thé noir infuser 15 minutes, son goût sera alors plus riche et plus complexe puisque vous récupérerez en une seule fois toutes les infusions successives possibles avec votre thé. En général, c'est ce que nous préférons faire, car ce mode d'infusion nous renseigne immédiatement sur l'absence (ou la présence) d'amertume d'un thé et sur tous les arômes qu'il est capable développer.

 

5/ Les feuilles dépliées, son reste

morceau%20de%20feuille%20de%20th%C3%A9.jUne fois infusées, les feuilles de thé pourront occuper jusqu'à dix fois leur volume sec. C'est alors l'occasion pour vous d'observer les feuilles. Et surtout leur taille : plus les feuilles de thé sont petites et plus le thé est de qualité. En effet, seules les jeunes feuilles seront gardées dans un thé de qualité. Attention à ne pas confondre la taille d'une feuille, qui doit être la plus petite possible, et la taille d'un morceau de feuille, qui doit au contraire être grand. Un mauvais thé sera ainsi fait de grandes feuilles cassées en tout petits morceaux, tandis qu'un bon thé sera fait de petites feuilles coupées en trois ou quatre bouts.

Vérifiez également l'intégrité des feuilles de thé. En dehors des coupures volontaires qui aident à l'infusion ou sectionnent la feuille en morceaux, vous devriez pouvoir distinguer les bords ondulés de la feuille. Ceux-ci ne doivent pas présenter de marques foncées ou marron qui seraient des traces de brûlure. Enfin, votre feuille doit avoir une couleur uniforme, celle d'une feuille mouillée. 

 

6/ Les pièges dans lesquels ne pas tomber

Le pays d'origine du thé. Dans tous les pays, il y a de bonnes et de mauvaises entreprises, de bons et de mauvais employés, de bons et de mauvais terroirs, et de bons et de mauvais emplacement. Ainsi, un thé chinois qui pousse en altitude (une partie de l'Himalaya est en Chine !) sera de bien meilleure qualité qu'un thé indien qui pousse dans une vallée polluée (même s'il a le label BIO européen). Ne vous fiez donc pas à la provenance du thé, à moins que celle-ci soit très précise et que vous ayez une vision parfaite de ce dont vous parlez.

Le grade du thé. Le grade d'un thé désigne de nombreuses choses mais ne garantie pas la qualité d'un thé. Il exprime par un acronyme si les feuilles sont entières ou non, si elles sont jeunes ou larges, si le thé contient des bourgeons ou pas, etc. De plus, les plantations indiennes, anciennement britanniques, utilisent des grades qui ne sont pas utilisés ailleurs. Pourtant, les meilleurs thés ne sont pas tous indiens. De plus, pour un thé parfumé, on ne prendra pas de feuilles entières, qui n'auront pas assez de goût et risqueront d'être couvertes par les autres ingrédients. Ensuite, comme dit précédemment, le lieu de culture peut avoir un effet considérable sur le thé, que le grade ne pourrait compenser. Enfin, certains thés sont prévus pour contenir uniquement des bourgeons, uniquement des tiges, ou même uniquement des feuilles tardives. Par exemple, le grade S signifie Souchong, soit de larges feuilles basses tardives, ce qui est considéré comme la plus basse qualité. Pourtant, le Lapsang Souchong est considéré comme un des thés les plus fins, alors qu'il n'est constitué que de feuilles de grade S !

Le "sceau de confiance". Trouvé par hasard sur le net, ce sceau de confiance ne correspond à rien. Il prétend être là pour empêcher les copies et les imitations, comme sur les DVD, mais concrètement, vous n'avez aucun moyen de le consulter (même sur la boutique qui en parle). En fait, pour être honnête, il s'agit de l'équivalent d'une AOC, comme pour le Champagne ou le Roquefort. Un Darjeeling doit provenir de la bonne province indienne. Sinon, c'est que son nom est falsifié. Mais comme pour le Roquefort ou le Champagne, l'origine géographique ne répond qu'à une exigence d'authenticité de la provenance, mais pas de qualité. Un fromage bleu ou un vin blanc mousseux pourra donc être meilleur qu'un authentique Champagne ou Roquefort. Pour le thé, c'est pareil, sauf que ça se passe à des milliers de kilomètres et que vous n'avez aucun moyen de vérifier s'il a pu y avoir falsification sur la route entre l'Inde et la France. Et en fin de compte, si le thé est à votre goût, quelle importance ?

Le prix ! Non, le prix n'est pas la qualité, non, non et non ! Un thé dont on voit la publicité partout, présenté dans une boîte en métal hyper-design, et proposé par une marque désireuse de rembourser ses investisseurs ou de flatter ses actionnaires sera cher, très très cher. Mais la qualité du produit n'y sera en rien responsable. La renommée d'une maison aidera cette dernière à vendre son thé plus cher, même si cette renommée a été construite de A à Z ou n'est plus méritée. Par exemple, une certaine maison créée en 2003 se vante de 140 ans de savoir faire : il faut savoir que les marques ont le droit de s'inventer intégralement leur histoire. Une autre maison "de luxe" existe bel et bien depuis 140 ans, mais au fil des rachats et des intérêts multiples, n'est plus qu'une façade commerciale au nom flatteur, le savoir-faire et la passion s'étant depuis longtemps évaporés au gré des investissements. Bref, mettre le prix, c'est parfois justifié, mais bien souvent vous n'achetez qu'une coquille vide, un beau logo sur une belle boîte, avec des ordures à l'intérieur.

 

 

 

Crédit photo 1 : Andrey Khrobostov sur FlickR

Crédit photo 2 : ck-photo sur FlickR

 



Frais de livraison

Panier  

Aucun produit


0,00 € Total

Panier Commander