Texte plus petit
Texte plus grand

Le thé blanc, mais c'est quoi à la fin ?

Le thé blanc est un thé rare dont la liqueur est très pâle. Ses feuilles sont encore des bourgeons duveteux de couleur jaune-vert assez pâle, ce qui lui a valu son nom de thé blanc en occident. En effet, l'occident se base plus souvent sur la couleur des feuilles sèches pour nommer les thés que sur la couleur de leur infusion, comme le font les chinois. Son principal cru, que vous pouvez retrouver dans les mélanges de féeduthé.com, est le Bai Mu Dan (ou Pai Mu Tan) dont le nom chinois signifie "la pivoine blanche". Il a été dénommé ainsi grâce à son arôme fruité, frais et floral qui rappelle celui de la pivoine. 

 

1/ La courte histoire du thé blanc

Les origines du thé blanc remontent au 9e siècle. A l'époque seul le thé vert est connu, mais certaines provinces, comme celle d'Anji dans le Zhejiang, tendent à cueillir les feuilles avant leur maturité. Ce ne sont alors que de pâles bourgeons duveteux qui ne colorent presque pas l'eau chaude dans laquelle ils sont infusés. Mais ce thé, mentionné dans un des premiers livres connus traitant du thé et de ses variétés, est longtemps resté une légende. On a effectivement longtemps cru qu'il s'agissait d'une différente variété de théier aux feuilles de jade claire. Mais bien qu'une variété correspondant à cette description fut découverte dans les années 1980 et exploitée commercialement, la plupart des thés blancs sont en réalité des thés verts cueillis avant maturation des feuilles.

 

2/ Les territoires de production du thé blanc

Dans la boutique féeduthé.com, vous trouverez un thé blanc Pai Mu Tan originaire du Fujian, dans le Sud-Est de la Chine. C'est un thé principalement utilisé pour donner des notes fraîches à nos mélanges.

 

3/ La fabrication du thé blanc

La fabrication du thé blanc est la plus simple de tous les thés. Il n'y a qu'une étape entre la cueillette et le conditionnement qui est le séchage. Les conditions de récolte sont par contre très précise. Entre le 15 mars et le 10 avril, on guette une belle journée de soleil durant laquelle les feuilles encore sur l'arbre seront assez sèches pour être cueillies. On récolte alors le bourgeon terminal et les deux premières pousses avec lui. Les feuilles partiellement ouvertes et les bourgeons rosés sont écartés de la récolte. Puis, on fait sécher le thé au soleil quelques heures avant de terminer cette étape à l'ombre. Le thé blanc est alors prêt à être conditionné.

Attention cependant, l'absence d'étape de chauffage laisse au thé blanc l'opportunité de s'oxyder naturellement en surface, sans qu'il n'y ait besoin d'une étape d'oxydation. Le taux d'oxydation du thé blanc est de 12 % environ.

 

 

4/ Les bienfaits du thé blanc

Ce thé n'étant que très peu répandu, il n'existe à l'heure actuelle aucune étude notable sur les bienfaits du thé blanc. Cependant, le thé blanc étant très proche du thé vert, il est probable que leurs bienfaits soient similaires.

 

5/ La préparation du thé blanc

Dans notre boutique, le thé blanc est toujours mélangé à d'autres types de thé. C'est donc le mode de préparation du thé qu'il accompagne qui prime, celui-ci étant présent en plus grande proportion que le thé blanc.

 

 

Tous nos mélanges contenant du thé blanc sont disponibles sur cette page.

 

Voir la liste de nos articles sur les différents types de thés et d'ingrédients présents dans nos mélanges.



Frais de livraison

Panier  

Aucun produit


0,00 € Total

Panier Commander